Evolution des mécanismes d’échanges transfrontaliers
  • RTE accompagne l’évolution des mécanismes d’échanges transfrontaliers

    RTE accompagne l’évolution des mécanismes d’échanges transfrontaliers


    Depuis sa création, RTE met en place, en concertation avec les acteurs de marché et en cohérence avec les principes fixés par les codes de réseau européens, les mécanismes qui permettent l’ouverture du marché français de l’électricité et son intégration en Europe :

     

    • Afin d’intégrer des évolutions induites par le règlement européen EB (Electricity Balancing), le projet TERRE (Trans European Replacement Reserve Exchange) mettra en œuvre une plateforme d’échange d’énergie d’équilibrage disponible en moins de 30 minutes commune à plusieurs pays européens. RTE y participera à partir du deuxième semestre 2020.

     

    • Un processus de calcul coordonné de capacité conforme aux objectifs du règlement CACM (Capacity Allocation and Congestion Management), déjà effectué de manière parallèle au calcul hebdomadaire actuel depuis juillet 2019, sera mis en place pour l’échéance journalière sur la frontière France-Espagne au premier trimestre 2020.

     

    • Le 30 novembre 2016, la Commission européenne a présenté un paquet de mesures visant à traiter les changements apportés sur les marchés de l’énergie par la transition vers les énergies propres. Le Clean Energy Package ou CEP fixe un seuil minimal de 70 % de la capacité des ouvrages à mettre à disposition des échanges transfrontaliers d’électricité à compter du 1er janvier 2020. Ce seuil devra obligatoirement être atteint d’ici 2025. Dans l’intervalle, les GRT peuvent mettre en œuvre des dérogations ou un plan d’action.

    Focus

    Pour mieux comprendre