Le solde des échanges avec la Grande-Bretagne est toujours exportateur avec 11,3 TWh. Il diminue cependant par rapport à 2018 notamment du fait de capacités limitées entre avril et juin en raison d’une maintenance sur la liaison Interconnexion France-Angleterre (IFA). Ces limitations atteignent 1000 MW pendant pratiquement tout le mois d’avril, soit la moitié de la capacité usuelle.

L’interconnexion reste très majoritairement utilisée dans le sens export. Cependant, le solde avec la Grande-Bretagne devient importateur lorsque les températures sont basses en France et lors de la période de canicule fin juillet. Sur l’année, le solde est importateur sur 860 pas horaires, ce qui représente près de 10% du temps.

Focus

Pour mieux comprendre